Satisfait(e) ou remboursé(e) - Livraison offerte à partir de 150€ en France métropolitaine

5 inventions révolutionnaires créées par des femmes

Aujourd’hui, nous souhaitons vous partager l’histoire de 5 femmes extraordinaires qui ont inventé des objets que nous utilisons quotidiennement. Ce sont des inventions diverses, certaines que nous utilisons tous les jours, d'autres qui servent à nous divertir ou qui ont permis une grande avancée technologique.

Melitta Bentz - Le filtre à café 

Le café, cette boisson que nous consommons tant. Une bonne partie d’entre nous a déjà dû utiliser un filtre à café, avant que la machine à café expresso ne s'infiltre dans nos domiciles et bureaux. Mais grâce à qui, devons-nous cette invention? Melitta Bentz, une femme au foyer Allemande. Mellita en avait marre de boire du café amer et d’avoir un marc de café au fond de sa tasse. Elle décida donc de trouver une technique de filtrage pour améliorer le café. Un jour, elle décide d’utiliser le papier buvard de son fils, de le placer dans un pot de cuivre perforé à l’aide d’un clou. C’est une réussite, le papier buvard filtre bien le café et en plus il a un meilleur  goût. Elle fait une dégustation de son café filtré à son entourage, ils sont conquis. En 1908, elle fonde son entreprise de filtre à café. L’entreprise Melitta n’a cessé de croître et de se diversifier, cela fait maintenant plus de 100 ans que sa société existe. 

LOLO-café

Glady Mae West- GPS

Née en 1930, Glady Mae West est une femme afro-américaine de Virginie, issue de parents agriculteurs. Elle savait que plus tard, elle ne voulait pas faire le même métier que ses parents. Elle se donna donc les moyens de sortir de cette situation en étudiant rigoureusement à l’école, elle savait qu’elle devait être première pour réussir et pouvoir continuer ses études. Ses efforts ont payé, elle a reçu une bourse d’étude et décide de se spécialiser dans les mathématiques. Elle travaille la majorité de sa carrière au sein d’une base navale. À l’époque, c’était la deuxième employée noire à être embauchée. Tout au long de sa carrière elle a dû faire ses preuves, elle avait conscience qu’elle devait travailler plus que ses collègues pour être intégrée et être prise en considération.  Cette mathématicienne s’avère être l’une des figures cachées de l’invention du GPS. Elle a été chargée d’un projet d’altimètre radar du satellite océanographique Seasat. Les données récupérées par le satellite ont permis de développer le “Global Positioning System” (GPS). Puis, elle a été programmeuse pour les ordinateurs à grande échelle et chef de projet pour les systèmes de traitement des données utilisées dans l'analyse des données satellitaires. Elle a publié un guide de 60 pages à ce sujet. À l’époque, elle ne se doutait pas que ce projet allait être à l’origine d’un outil aussi utilisé. Ce n'est qu’une fois à la retraite que sa contribution a été reconnue, grâce à un membre de la sororité de West, qui a lu sa biographie. En 2018, elle a été honorée par la Force Aérienne des Etats-Unis. Le GPS et la géolocalisation sont présents dans presque tous nos outils, smartphone, ordinateurs mais aussi dans les moyens de transport: bateau, avion, voiture. Aujourd’hui, ce sont des outils indispensables, utilisés par des milliards de personnes. 

LOLO-GPS dans une voiture

 

Elizabeth Magie- A l'initiative du Monopoly

Connaissez-vous l’histoire du Monoply ? Ce jeu mondialement connu aux parties interminables. Il s’avère que c’est Elizabeth Magie, une américaine, qui en est à l’origine. Tout commence suite au livre que son père lui a recommandé de lire : “Progrès et société” de Henry George, un ouvrage sur l’économie et les droits de propriété. Afin d’illustrer les théories de Henry George à propos des aspects négatifs que peut avoir le monopole, Elizabeth Magie créer “The Landlord’s Game” (Le Jeu des Propriétaires), un jeu de plateau d’achat de propriété. Ce jeu a été très populaire sur les campus universitaires et très apprécié par les étudiants gauchistes. En 1903, la jeune femme fait breveter son jeu de société. Quelques années après, Charles Darow s’en inspire pleinement pour créer le Monopoly, le jeu de société connu du grand public. Ce n’est qu’en 1973 lorsque le professeur d'économie Ralph Anspach a voulu publier un jeu de société anti-monopoly, qu’il a entrepris des recherches  et a découvert le brevet d'Elizabeth Magie.  C’est ainsi qu’Elizabeth Magie est été mise à l’honneur en étant reconnue comme la grande source d’inspiration du jeu du Monopoly. Le comble de l’histoire est qu’aujourd’hui, le jeu de Monopoly incite ses joueurs à célébrer les valeurs exactement opposées à celle que la jeune femme voulait défendre, à l’époque.

LOLO-plateau du jeu Monopoly

 

Marie Van Brittain Brown- Création du système de sécurité à domicile

Marie Van Brittain Brown était une infirmière afro-américaine. Dans les années 60, elle vivait dans le quartier du Queens à New-York. Ce quartier était réputé pour son taux de criminalité élevé. Elle ne se sentait pas en sécurité lorsqu'elle rentrait à son domicile ou lorsqu’elle se retrouvait toute seule chez elle le soir, ce qui arrivait fréquemment. Ne voulant plus vivre avec ce sentiment d’insécurité permanent, elle a réfléchi à un système de surveillance. Elle voulait être en capacité de surveiller ce qu’il se passait à l'intérieur et devant chez elle tout en étant à distance. Avec l’aide de son mari, Albert Brown électricien, elle a mis au point un circuit de sécurité grâce à la  vidéo-surveillance. La caméra rotative permet l'enregistrement des images qui sont retranscrites en direct sur une télé. Le système était également composé de micro et d’une ligne pour contacter directement la police. Ce fut une réelle innovation. Ils ont décidé de breveter leur idée en 1966. Maria Van Brittain a été récompensée par la Comité National des Scientifiques pour son invention. Ce système de sécurité télévisé à beaucoup plus aux villes et aux entreprises. Aujourd’hui, les systèmes de surveillance pour nos rues, domiciles, bureaux sont inspirés par le modèle créé par cette femme afro-américaine. 

LOLO-caméras de surveillance

 

Hermine Cadolle- Le soutien-gorge moderne

À qui devons-nous l’invention du soutien-gorge moderne ? Hermine Cadolle une Française qui a été une ouvrière en corseterie, engagée dans l’un des premiers mouvements féministes. En 1889, elle a inventé le corset-gorge ou bien le "bien-être" de son surnom. Hermine décide de séparer le corset en deux et de mettre des bretelles aux épaules, afin d'apporter du maintien. Par le biais de son invention, cette ouvrière féministe a voulu libérer le corps de la femme mais surtout l’émanciper. Elle a présenté son invention à l’exposition universelle de Paris de 1889 (qui exposent les innovations majeures du temps). Elle part s'installer avec sa famille pendant plusieurs années en Argentine. À cette occasion, elle ouvre sa propre boutique. En 1898, elle dépose le premier brevet du soutien-gorge moderne, son invention se révèle en phase avec un changement sociétal profond. Au XXè siècle, l’image de la femme évolue petit à petit et le corps de la femme se libère progressivement.

En 1910, de nouveau en France, Hermine ouvre son propre atelier de lingerie, la Maison Cadolle, son soutien-gorge devient incontournable de l’époque.

soutien gorge moderne